top of page

LA COURSE A PIED : éprouver du bien être en bougeant ses fesses!

Eh oui, c'est possible, la course à pied peut te provoquer un bien-être hebdomadaire ( bonheur, euphorie, réduction du stress, renforcement du système immunitaire, du mental et de tes muscles, confiance en soi, affinement de la silhouette, etc...) !

Je parle de mon expérience propre mais il est également prouvé, scientifiquement, que la course à pied est bonne pour ta santé (comme tout autre sport!).


J'entends beaucoup de personnes autour de moi dire que « la course à pied n'est pas faite pour eux », « qu'ils ont horreur de ça », « que c'est trop dur »...

Je vais t'avouer un grand secret : je faisais partie de ces personnes: il y a 10 ans (comme quoi, tout est possible) !

Maintenant, je cours et je ne m'en lasse pas (même si les débuts ont été difficiles). J'adore!


Je ne suis pas de cette catégorie de coureurs qui est toujours à fond, a battre des records, a être super focus sur ses entraînements, a calculer sa VMA, a toujours demander plus à son corps.

Quand je parcours certains blogs de runners, je ne me reconnais pas: j'ai vraiment l'impression que leur vie tourne uniquement autour de ça (et je ne suis pas pour l'excès!) ! Moi, je suis une personne comme toi en fait !

Je pars du principe qu'il faut d'abord s'écouter, écouter son corps et les signaux qu'il nous envoie. Pour que tu sois efficace, il faut juste que tu trouves ton propre équilibre !


La première règle d'or : Sois motivé(e) !

Bon déjà, si tu lis cet article, c'est que tu es déterminé(e) et donc, sur la bonne voie ! Ça peut paraître bête mais si tu n'as pas la motivation, ça va te compliquer les choses (c'est comme quand tu te dis que tu vas arrêter de fumer et que tu n'y arrives pas : si tu n'as pas la volonté, c'est que tu n'es tout simplement pas prêt(e)!).

Quelques petites astuces si tu veux te motiver : pense aux bienfaits que ton run va t'apporter (il y en a un paquet!), cours avec un groupe de débutants si tu n'aimes pas être seul(e) (il en existe des dizaines!), fixe toi un jour où tu sais que tu tiendras ton engagement (ça évitera de t'inventer de fausses excuses pour ne pas y aller!), prépare tes affaires de run la veille (très efficace sur le mental!), écoute de la musique ou des podcasts (surtout si tu cours en ville, ça peut te permettre de stimuler ton énergie vitale) et définit un objectif réalisable, en accord avec ton niveau (si tu es crevé(e), pas la peine de te dire que tu vas courir 60 min : pars plutôt sur un 20 minutes, ce sera beaucoup moins frustrant!).


La seconde règle : Prends cela comme un plaisir et pas comme une corvée !

C'est toujours plus fun de prendre le bon côté des choses que le mauvais, non !? Alors au lieu de penser que tu vas galérer, que tu vas cracher tes poumons et que tu vas sûrement être rouge comme une tomate, pense plutôt aux bienfaits que cela va t'apporter comme par exemple, le fait de prendre l'air (la pratique en extérieur est de loin ma préférée!), de profiter de ce moment que tu t'accordes avec toi même (ressentir ton corps, tes muscles, ton souffle) et de couper ton mental de ta journée (regarde les arbres, écoute les oiseaux, sent l'air sur ta peau, ressens l'énergie que tu es en train d'activer, de faire circuler).

Et là, je ne te parle que des bienfaits PENDANT la course !

Que tu cours 10, 20, 30, 40 ou 50 minutes, peu importe, l'important c'est de se lancer !


La troisième règle fondamentale : Equipe-toi !


Je peux t'assurer que l'équipement est extrêmement important, que ce soit pour tes baskets ou ta tenue vestimentaire. Cela peut vite te démotiver, si de grosses cloques apparaissent sur tes pieds (expérience vécue personnellement!), que ton tee-shirt n’arrête pas de se relever à chaque foulée (donc tu tires dessus comme un(e) malade et tu t'énerves), que ta brassière ne soutient pas assez ta poitrine (ultra gênant!) ou bien que tes chaussettes ne font que se baisser (même principe que le tee-shirt!). Bref, tu l'as bien compris, c'est déjà pas évident de se mettre à la course à pied alors vaut mieux s'épargner tout ça en plus!

Mon conseil : aller voir un spécialiste du running ! Ce sont des passionnés et ils sont vraiment très calés sur le sujet.


La quatrième règle : Ne grille pas les étapes.


Maintenant que tu es chaud patate pour démarrer l'aventure, bah va falloir encore être un peu patient(e) !!! Tu ne va pas courir le semi-marathon ou le marathon de suite : rien de mieux pour se dégoûter à vie de la course à pied ! Cette expérience, on me l'a partagé plus d'une fois « Ouais, je me suis pas trop préparé mais bon, c'est pour dire que je l'ai fait ! »... Je reste sceptique à ce genre de comportement parce qu'au bout du compte, tu l'as fait « waouh c'est super » mais à quel prix ? T'en a tellement bavé que finalement, tu n'as même pas profité de la course (en gros, tu as complètement bafoué la règle numéro 2 !), tu as stressé ton corps (ce qui peut amener à des blessures, souvent longues a cicatriser) et tu as surchargé ton mental inutilement (« Je vais jamais y arriver, c'est trop dur, j'aurai du m’entraîner plus sérieusement, qu'est ce qui m'a prit de faire cette course, je vais abandonner, etc...).


Pour faire simple, il faut y aller progressivement (et donc a son rythme), respecter le temps de récupération (régénération du corps et l'esprit) et faire attention au surentraînement (fatigue, saturation).

Il y a donc une sacrée préparation avant de se lancer mais une fois que tu auras bien assimilé toutes ces indications, ça devrait rouler!


Pour ma part, je cours le matin (tout simplement parce que je me sens plus en forme!), à jeun (c'est un choix personnel ; j'aime me sentir légère quand j'enfile mes baskets!), seule (le plus souvent!), 2 à 3 fois par semaine (un/deux runs de moins de 45 min et un run plus long, minimum une heure).

Quand j'ai fini mon run et que je rentre chez moi, je prends quelques minutes pour reprendre mon souffle (de préférence dehors), je m'étire ( quelques exercices très basiques pour soulager mes jambes, mes bras et mes articulations) et je m'hydrate beaucoup ( eau et thé durant toute la matinée pour une meilleure récupération!).

J'espace souvent mes entraînements d'un ou deux jours (par exemple : mardi, vendredi et dimanche) et je fais toujours une coupure l'été, environ 3 semaines (bien sûr je stoppe la course à pied mais je ne reste pas affalée dans mon canapé pour autant! J'en profite pour découvrir d'autres disciplines telles que la marche, le surf, le canyoning, le VTT, etc.).


J'aime me challenger durant l'année avec quelques courses natures (trails) et des courses d'endurance (semi-marathons). C'est pourquoi je m'entraîne très régulièrement toute l'année : le jour J de la course, je suis sereine, confiante, prête physiquement et psychologiquement à me dépasser !


Enfin, j'associe une autre pratique, tout à fait complémentaire et maintenant primordiale pour moi : le YOGA.

Si tu veux en savoir plus, tu pourras trouver mon article « LE YOGA » sur mon blog !

Tu trouveras énormément de blogs/sites internet spécialisés et dédiés à la course à pied si tu veux en savoir plus (entraînements, progression, compétition, études scientifiques, etc) !

Je te donne quelques pistes intéressantes : CAM DEWOODS, RUNNING ADDICT, DANS LA TETE D'UN COUREUR.

En tout cas, j'espère que tu t'es régalé(e) à lire cet article et que tu es remonté(e) à bloc pour commencer ton entraînement ! N'hésite pas à me raconter ton expérience, ton ressenti, tes interrogations ; je serai ravie de partager tout cela avec toi !

Cet article t'a boosté un max ??! A toi de jouer alors !

Opmerkingen


bottom of page